Quelques notions sont quasi universelles lorsque l’on souhaite acquérir une plante verte en vue de l’installer dans son intérieur. Ces plantes, tropicales pour la plupart, améliorent la qualité de l’air et ont un effet déstressant. La grande diversité de milieux naturels dont elles sont issues incite à bien réfléchir à leur emplacement pour qu’elles puissent s’épanouir. 

Gardencenter.ch vous propose dans cet article quelques conseils afin d’installer au mieux votre plante d’intérieur.  

Choix de l'emplacement

Température, luminosité, hygrométrie sont les principaux critères qui influenceront la bonne croissance de votre nouvelle compagne. Si l’on tient compte de leurs caractéristiques naturelles, on évitera, par exemple, une forte insolation à une plante préférant naturellement l’ombre. Il faut ainsi bien évaluer les besoins des plantes pour les placer. 

Température

De nombreuses plantes d’appartement apprécient un climat stable toute l’année, avec une sensible diminution de la température durant la nuit et la période hivernale. Ces différences de températures périodiques permettront aux plantes de ralentir leur métabolisme leur offrant ainsi une phase de régénération importante. C’est aussi souvent grâce à ces différences de températures qu’une mise à fleurs peut avoir lieu.

Les besoins en température sont très variables d’une espèce à l’autre mais, d’une manière générale, il convient d’éviter à tout prix les emplacements suivants : 

  • Près d’un radiateur 
  • Près d’un climatiseur 
  • Dans les courants d’air 
  • Sur un appui de fenêtre, avec une forte insolation en journée et derrière des rideaux la nuit. 

N’hésitez pas à vérifier la température de la pièce avec un thermomètre pour contrôler que vos plantes sont dans un environnement favorable, idéalement entre 18 et 24 degrés, sans brusque changement. 

Luminosité

Les plantes d’intérieur sont, pour la plupart, issues des forêts tropicales et ont des besoins en lumières différents. D’une manière générale, les plantes à grandes feuilles telles que les Dieffenbachia, Alocasia ou encore Aglaonema et Spathiphyllum, se porteront bien dans les emplacement moins lumineux. Dans la nature, elle pousseront sous les arbres, comme une plante de sous-bois de nos régions. A contrario, les ficus et les palmiers, qui eux atteignent de grandes taille, préféreront un emplacement lumineux.  

Il ne faut toutefois pas placer les plantes au soleil direct derrière une vitre, sans quoi le risque de brûlure sera important. Placez les à environ 1 mètre d’une fenêtre orientée au nord, à l’est ou à l’ouest. 

La luminosité peut varier selon les moments de la journée ainsi qu’au fil des saisons. 

Hygrométrie

La plupart des plantes souffrent du manque d’humidité dans nos intérieurs équipés de chauffage au sol ou de radiateurs. Certaines pièces, telles la cuisine et la salle de bains, sont cependant plus humides que d’autres. 

Pour créer de l’humidité, l’optimum se situant entre 70 et 80%, remplissez de galets ou de graviers un plat ou un plateau de l’envergure de la plante. Versez de l’eau sans recouvrir complétement les galets ou le gravier et placez la plante dessus. L’eau produit de l’humidité en d’évaporant. 

Vous pouvez également brumiser le feuillage, de préférence le matin, de sorte qu’il sèche avant la nuit. Lorsque la pointe des feuilles brunit, la plante a besoin d’humidité et il est temps de sortir votre brumisateur. Si l’eau du robinet est calcaire, préférez de l’eau distillée, filtrée ou de pluie. 

En regroupant plusieurs plantes, vous pouvez aussi augmenter le taux d’hygrométrie. 

Notre sélection pour vous

Rejoignez notre communauté
#gardencenter.ch