Garantie fraicheur Qualité professionnelle
Sélectionner une page
gardencenter.ch
Garantie fraicheur Qualité professionnelle

Le massif de plantes vivaces

Le début de l’été est, dans le calendrier du jardinier, une des périodes les plus importantes de l’année en raison de la durée importante des journées du mois de juin. C’est de plus le moment où la majeure partie des plantes du jardin se parent de leurs plus beaux atours.

Dans le cas de nos plantes vivaces, c’est aussi le moment les plates-bandes commencent à fortement animer le jardin pour notre plus grand plaisir.

Un peu d’histoire

Il serait impossible de parler de plates-bandes de vivaces sans faire un petit retour en arrière dans l’histoire des jardins anglais du 19ème et 20ème siècle.

Le premier personnage important dans l’histoires de ces massifs fut William Robinson, qui dès 1870 commença à critiquer, dans son propre journal « The Garden », le style de plantations monotones et structurées en vigueur à cette époque. Il mit alors en œuvre le développement d’un nouveau style de conception des jardins qui voulait une utilisation harmonieuse des plantes, les mettant ainsi plus en valeur. Robinson créa alors un jardin en totale contradiction avec le style prôné à cette époque par Reginald Bloomfield (The formal Garden in England), qui donnait la préférence à tous les éléments construits du jardin. La confrontation entre les partisans des deux tendances fait aujourd’hui partie intégrante de l’histoire des jardins.

Plus tard, Gertrud Jekyll trouva le moyen de combiner les deux éléments et créa ainsi le jardin anglais moderne composé entre autres des célèbres plates-bandes de vivaces. Les espaces ainsi crées étaient vivants et plein de surprises. La profonde compréhension des besoins écologiques des végétaux et la capacité de Gertrud Jekyll à combiner les vivaces afin qu’elles donnent le meilleur effet possible sont autant d’élément rendant son travail fascinant.

Dans nos jardins

Au sein de nos jardins, 2 espaces se côtoient souvent, à savoir les parties ensoleillées (espace vital plate-bande) et les zones mi- ombragées à ombragées (espace vital lisière). Il conviendra, et nous y reviendrons plus loin, d’analyser les caractéristiques de l’emplacement de la future plate-bande.

Espace vital « lisière »

La lisière est un des espaces vitaux les plus représentés dans nos cités et nos jardins. En effet, la présence de quelques arbres ou arbustes de grande taille permet la création de zones de lisière. Celles-ci sont toutefois relativement difficiles à cerner en raison des différences importantes existant au sein même de cet espace vital. Ainsi, une parcelle exposée au sud et étant en situation mi-ombragée pourra parfaitement accueillir des plantes de cet espace vital, tout en prenant soin de choisir des plantes acceptant une plus forte exposition et une sécheresse plus importante. A l’opposé, une parcelle exposée au nord devra être peuplée de plantes demandant moins de chaleur.

On considère ici que trois facteurs principaux déterminent la biodiversité au sein de cet espace vital :

  • La proportion en lumière : cette valeur varie fortement au cours de la journée et des saisons et dépend essentiellement des ligneux plantés à proximité.
  • La température : avec une exposition au sud, les températures peuvent avoisiner les 50°C alors qu’au Nord le maximum atteint est d’environ 20°C. Dans ce second cas, la flore sera plus apparentée à une forêt humide.
  • L’eau : les racines des plantes vivaces rentrent en concurrence directe avec les racines des arbres. La quantité d’eau ainsi que la puissante racinaire des vivaces est aussi un facteur déterminant la composition de la flore.

Ces plantes ont besoin d’un sol humeux et bien aéré. Lors de la conception de cet espace, un amendement en matière organique est indispensable.

Espace vital « plate-bande »

Les principales caractéristiques de cet espace vital sont les suivantes : le massif doit être planté dans une partie soignée du jardin, ensoleillée où l’on s’efforcera d’obtenir des conditions de croissance excellentes. Dans ce cas, l’entretien est particulièrement important et le jardinier devra avoir toujours un œil attentif sur ce massif.

La plate-bande peut, au sens strict du terme et selon l’envie de chacun, accueillir des fleurs annuelles, des légumes ou encore bien d’autres plantes. Dans notre cas, nous nous intéresserons au massifs composés uniquement de plantes vivaces.

Pour réussir correctement ce massif, il convient d’analyser les points suivants :

  • Analyse de l’environnement : quel est-il, quels types de constructions, quels arbres ou arbustes façonnent déjà le massif.
  • Caractéristiques influençant la croissance : type et qualité du sol, précipitations ou apport en eau, insolation journalière et annuelle, altitude.
  • Période : à quelle époque le massif doit-il être le plus beau ? Une floraison spectaculaire mais ponctuelle est-elle à préférer à une floraison moins spectaculaire mais échelonnée dans le temps ?
  • Couleurs : quelles seront les couleurs dominantes et quelles seront les combinaisons nous intéressant ?
  • Quelles plantes vivaces formeront la structure du massif.
  • Liste : celle-ci doit être établie selon la période et la couleur de floraison ainsi que la hauteur, ce qui permettra un choix judicieux des plantes. Quelles seront les espèces remontantes ? Quelles espèces sont réputées pour être résistantes aux parasites et maladies ? Quelles espèces nécessitent ou pas un tuteurage ? Il est important de tenir compte aussi de la forme et de la couleur des feuilles.
  • Compléments : il convient de compléter la liste par des espèces persistantes en hiver ou ayant une fructification intéressante.
  • Ambiance générale : il est nécessaire de contrôler l’équilibre général de la plantation, c’est-à-dire qu’il ne faut pas utiliser trop d’espèces différentes. Les motifs peuvent et doivent même se répéter. Il est impératif de ne pas tomber dans une plantation de style jardin botanique.     Voici donc une chronologie possible pour la création de ces plates-bandes.
  • Dans le but d’obtenir ce résultat, la planification doit donc inclure tous ces paramètres à la fois divers et complexes.
  • La bonne réussite d’un tel espace passe impérativement par un mariage harmonieux des couleurs, une association de plantes à croissance différente ainsi qu’une bonne juxtaposition des floraisons. De plus, quelques critères écologiques tels que le lieu d’origine et les besoins propres de chaque espèce permettent de compléter les premiers critères de sélection

Conception d’un tel massif

  • Analyse de l’environnement : quel est-il, quels types de constructions, quels arbres ou arbustes façonnent déjà le massif.
  • Caractéristiques influençant la croissance : type et qualité du sol, précipitations ou apport en eau, insolation journalière et annuelle, altitude.
  • Période : à quelle époque le massif doit-il être le plus beau ? Une floraison spectaculaire mais ponctuelle est-elle à préférer à une floraison moins spectaculaire mais échelonnée dans le temps ?
  • Couleurs : quelles seront les couleurs dominantes et quelles seront les combinaisons nous intéressant ?
  • Quelles plantes vivaces formeront la structure du massif.
  • Liste : celle-ci doit être établie selon la période et la couleur de floraison ainsi que la hauteur, ce qui permettra un choix judicieux des plantes. Quelles seront les espèces remontantes ? Quelles espèces sont réputées pour être résistantes aux parasites et maladies ? Quelles espèces nécessitent ou pas un tuteurage ? Il est important de tenir compte aussi de la forme et de la couleur des feuilles.
  • Compléments : il convient de compléter la liste par des espèces persistantes en hiver ou ayant une fructification intéressante.
  • Ambiance générale : il est nécessaire de contrôler l’équilibre général de la plantation, c’est-à-dire qu’il ne faut pas utiliser trop d’espèces différentes. Les motifs peuvent et doivent même se répéter. Il est impératif de ne pas tomber dans une plantation de style jardin botanique.

Préparation du sol et plantation

Les plantes vivaces de ces espaces se plaisent dans des sols humeux et perméables. En général, les nouveaux massifs ne réunissent que rarement ces conditions. Il est donc conseillé de prendre les mesures s’imposant pour améliorer le sol (apport de compost, de sable, de fumier décomposé).

Toutefois, bien que ces plantes se plaisent dans des terrains riches, il faut éviter de faire des apports d’engrais inconsidérés qui auraient alors comme conséquence une moins bonne tenue des plantes et une résistance au parasites et aux stress diminuée.

La plantation se fera, dans nos régions, de préférence au printemps (mars à fin juin), ce qui laissera le temps aux plantes de s’adapter à leur nouvel environnement.

Soins et entretien

Comme dans les autres espaces vitaux, chaque plantation se développe et évolue au cours du temps, mettant en avant de nouveaux points forts qui suivent le rythme de croissance propre à chaque espèce.

Il faut maintenant répondre à la question souvent difficile de l’entretien. D’une manière générale, la croissance de ces plantes débute en mars/avril par la feuillaison suivie d’une floraison. Il faut compter, pour la plupart de ces plantes, qu’une seule floraison par année. Dans certains cas, une fructification intéressante peut encore être observée.

Dans d’autres cas, une taille courte après la floraison permet à certaines espèces telles que les alchémilles (Alchemilla mollis), les pieds d’alouette (Delphinium-Hybrides), les vergerolles (Erigeron-Hybrides) et les sauges (Salvia nemorosa) de remonter plus tard dans la saison.

Alors que ces plantes seront taillées à quelques 10 cm du sol, seules les fleurs fanées seront éliminées chez les vivaces non remontantes telles que les lupins (LupinusPolyphyllus-Hybrides), les achillées (Achillea sp.), les Hélénies (Helenium-Hybrides) et les phlox (Phlox-Paniculata et Maculata-Hybrides).

En ce qui concerne le désherbage, il est nécessaire d’éliminer les mauvaises herbes problématiques durant les deux premières années, là où le massif n’est pas encore bien fermé. Malgré cela, les plantes vivaces évoluant au sein de cet espace vital demandent une qualité de sol propice à la croissance des adventices. C’est pour cela qu’il convient d’observer sa parcelle avec attention afin d’éliminer toute mauvaise herbe avant sa fructification et donc sa dissémination. Lors de cette opération, il convient d’observer et de respecter les plantes vivaces se ressemant telles que les ancolies (Aquilegia sp.), la molène (Verbascum sp.) ou encore la valériane rouge (Centranthus ruber).

Exemples de plantes pour une plate-bande ensoleillée

Quelques plantes vivaces hautes (structure), à planter en solitaire ou par groupe de 3

  • Iris sibirica en variétés, Iris des prairies
  • Helianthemeum, soleil vivace
  • Miscanthus, roseau de chine
  • Panicum, panicot érigé

Plantes vivaces mi-hautes, à planter par groupe de 3 à 10

  • Achillea en variétés, achillées
  • Aster en variétés, vendangeuses
  • coreopsis verticillata, coréopsis verticillé,
  • Echinacea purpurea, echinacée rouge
  • Hemerocallis, lys d’un jour
  • Leucanthemum, grande marguerite
  • Rudbeckia, rudbeckie
  • Salvia nemorosa, sauge
  • Sedum hauts, orpin

Plantes vivaces couvre sol, à planter par groupe de 10 à 20

  • Campanula poscharskyana, campanule des murets
  • Festuca en variétés, fétuque
  • Geranium en variétés, géranium vivace
  • Heuchera en variétés, heuchère
  • Helianthemum, hélianthème
  • Lavandula angustifolia, lavande
  • Nepeta x faassenii, chataire
  • Thymus en variétés, thym

Exemples de plantes pour un espace lisière

Quelques plantes vivaces hautes (structure), à planter en solitaire ou par groupe de 3

  • Anemone hybrides, Anemone
  • Cimicifuga en variété, cierge d’argent
  • Hemerocallis sp., Hémérocalle
  • Ligularia sp., Ligulaire

Plantes vivaces mi-hautes, à planter par groupe de 3 à 10

  • Dicentra, cœur de Maie
  • Hemerocallis sp., lys d’un jour
  • Heuchera-Hybrides, Heuchère
  • Hosta sp.
  • Fougères

Plantes vivaces couvre sol, à planter par groupe de 10 à 20

  • Geranium en variétés
  • Pachysandra, pachysandre
  • Vinca minor, pervenche

Mélanges déjà prêts à l’emploi

Nous vous proposons, sur demande, des mélanges de plantes vivaces déjà prêts à l’emploi. N’hésitez pas à nous faire part de vos besoins en nous écrivant à contact@gardencenter.ch.

Aucun produit ne correspond à votre sélection.