Hamamélis ‘Arnold Promise’ – Hamamelis

CHF99.50

Hamamelis x intermedia ‘Arnold Promise’

Quantité
TailleArbuste (150-300cm)
Exposition Soleil
Rusticité Rustique
FeuillageCaduque
Période de floraison Hiver
Couleur de floraisonJaune
Couleur du feuillageVert
UGS : Hamamélis 'Arnold Promise' Catégories : , ,

Description

Le noisetier de sorcière ‘Arnold Promise’ est un magnifique arbuste caduc, à la croissance basse et érigée. Peu vigoureux, il sera apte à garnir le plus petit de vos massif . Sa floraison jaune, tardive et longue égayera le jardin durant la fin de la saison hivernale. Les fleurs aux pétalées frisés de 1.5 cm ne sont que très faiblement parfumées. Son feuillage se parera de couleurs orangées à l’automne.

Bien que ce ne soit pas son utilisation principale, est support la culture en pot qu’autorise sont plus faible développement.

Cet Hamamélis est cultivé sous le label Natur’Arbres.

Informations complémentaires

Les hamamélis, aussi dénommés « noisetiers des sorcières », font partie de la famille des Hamamelidacées, tout comme le hêtre de Perse (Parrotia) ou le copalme (Liquidambar).

Les 6 espèces d’Hamamélis sont originaires des zones tempérées de l’Hémisphère nord et se rencontrent dans des environnements forts différents. On retrouvera ainsi H. mollis dans les montagnes de Chine jusqu’à 2500 mètres d’altitude alors que H. virginiana poussera naturellement en lisière des forêts sur la côte Est des Etats-Unis.

Les hamamélis forment des arbustes ou petits arbres caducs, peu denses, dont les feuilles rappellent celles des noisetiers, bien qu’il n’y ait aucune parenté entre ces deux genres. La coloration du feuillage, souvent orangée, est aussi appréciable et très décorative.

Les 4 pétales des fleurs en bouquets sont particulièrement décoratifs et forment souvent un contraste intéressant avec le calice rouge. Les pétales filiformes de l’hamamélis supportent des températures pouvant atteindre les -12°C. De telles températures, habituellement fatales pour les fleurs, sont supportées grâce à un mécanisme qui provoque un recroquevillement des pétales jusqu’aux écailles et protègent ainsi le calice du froid. Les pétales se redéplient progressivement une fois la température revenue proche de 0°C. Les variétés les plus précoces fleuriront dès le début de l’année et certaines seront plus parfumées que d’autres.

A la suite de cette spectaculaire floraison apparaîtront des fruits sous forme de capsules lignifiées.

Plantation et entretien

Les hamamélis se plaisent essentiellement dans des sols non calcaires, meubles et riches en nutriment. Malgré tous les bons soins donnés à la plantation, il n’est pas rare de voir un hamamélis qui ne se développe que peu ou pas durant 3 ans. Il s’agit bel et bien d’un arbuste qui parfois se laisse désirer, mais une fois installé, la patience est récompensée et il n’en sera que plus flamboyant.

Dans nos sol, l’hamamélis peut facilement s’adapter si, lors de la plantation, un amendement avec du terreau pour plantes de terre de bruyère est réalisé. Bien qu’il soit résistant au gel, une plantation au-dessus de 800-900 mètres d’altitude est déconseillée.

L’hamamélis est, en dehors de sa phase de jeunesse, très résistant aux maladies et ravageur.

L’hamamélis s’utilise essentiellement en isolé, dans une pelouse ou dans une haie mixte d’arbustes bas et de vivaces. Il peut aussi être utilisé en bacs. Dans tous les cas, une situation ensoleillée lui est nécessaire pour s’épanouir.