Panier

Lorsque l’on parle de myrtillier, on s’imagine facilement en montagne en fin d’été, par beau temps, en train d’arpenter les quelques mètres carrés de terrain connus de nous seul, où poussent les myrtillier, nos myrtilliers. Arrivé sur place, le peigne et le bidon seront sortis du sac et la récolte pourra enfin commencer.  De retour à la maison, on offrira quelques baies au voisin, histoire de le faire saliver et l’on s’assiéra afin de déguster la première coupe de myrtille de l’année. Puis on en congèlera une partie afin de pouvoir en avoir un peu plus tard dans la saison.

La myrtille sauvage a une qualité gustative telle, que les myrtilles communément appelées américaines ou simplement de culture vous sembleront fades. Toutefois, lorsqu’elle ne sont pas cultivées de manière intensive, les variétés de myrtilles américaines sont gustativement très intéressantes, certaines allant jusqu’à se rapprocher fortement de notre myrtille indigène.

Profitez de concocter de bons desserts durant tout l’été en plantant quelques myrtilliers dans votre jardin ou sur votre terrasse en suivant les indications ci-dessous.

Préparation du sol

L’obstacle principal à la culture de la myrtille est le pH du sol. Le myrtillier préfère des sols légers, bien aérés, riches en humus et surtout acides. C’est principalement ce dernier facteur qui va influencer l’entier de la préparation du sol. Afin de rendre son terrain acide, il est possible d’effectuer un compostage d’aiguilles et d’écorces de résineux, qui en se décomposant acidifieront le terrain.

Il est aussi possible d’apporter du souffre ou du sulfate d’aluminium. Cette seconde méthode nécessite une analyse de sol et le calcul de la juste dose. Il ne faut toutefois pas oublier que lorsque le pH du sol est modifié artificiellement par un procédé ou un autre, il aura toujours tendance à revenir à sa teneur initiale, ce qui rend ces deux solution peu viables sur le long terme.

La méthode la plus simple pour le jardinier amateur est alors d’acheter une balle de tourbe, de le couper en deux et de l’enfouir dans le sol. La plantation aura lieu directement dans le sac, comme dans un bac. Il est aussi possible de faire un bon trou et d’incorporer la totalité d’une balle de tourbe à une petite partie de terre franche. Dans ce cas, on veillera a mettre une feuille plastique au fond du trou afin d’éviter le contact direct des racines avec le sol.

A l’identique, vous pouvez planter les myrtilliers dans de grands bacs sur votre terrasse dans de la tourbe ou un mélange pour plantes de terre de bruyère.

Après plantation, vous pouvez rabattre les plantes, sauf si vous plantez des myrtillier en pot.

Culture

Le myrtillier aime les endroits frais et craint la sécheresse. Par contre, sa résistance au froid est très bonne. Certaines variétés de myrtillier se pollinisent par elles-même (autofertile) mais la présence d’autres plants a une influence bénéfique sur le calibre et le nombre de fruits.

N’oubliez pas que les oiseaux sont très friands de ces petits-fruits et qu’il s’agira de protéger la plante à l’aide d’un filet avant la coloration des fruits.

Au fil des années, rajouter toujours un peu de tourbe au pied des plantes et enfouissez-la partiellement en prenant soin de ne pas blesser les racines.

Taille

Le myrtillier ne nécessite pas de taille particulière. On veillera simplement au bon renouvellement des branches ainsi qu’à l’élimination des branches sèches ou en surnombre.

Quelles variétés planter?

Rupture de stock

Précocité : Mi-Juillet.

Fruit : Gros, bleu clair, maturation homogène des grappes.

Saveur : Légèrement acidulé, sucré, aromatique.

Précocité : Mi-Juillet à début août.

Fruit : Moyen à gros, les fruits mûrs se maintiennent bien sur la plante.

Saveur : Moyennement aromatique.

Rupture de stock

Précocité : Mi- juillet à début août.

Fruit : Petits fruits, maturation échelonnée.

Saveur : Très aromatique.

Précocité : Mi-fin juillet – août.

Fruit : Moyens à gros, très fructifère, bien laisser mûrir les fruits.

Saveur : Très bonne saveur.

Rupture de stock

Précocité : Fin août – septembre.

Fruit : Gros, bleu clair, maturation échelonnée.

Saveur : Très bonne saveur, légèrement acidulée.

En plantant différentes variétés, il vous est ainsi possible d’échelonner un peu votre production de fruits frais. Je vous souhaite beaucoup de plaisir à la découverte du monde de la culture de la myrtille.


Pour accompagner vos myrtilliers, nous vous proposons un grand nombre d’arbustes à baies et à fruits :

Rupture de stock
Rupture de stock
Rupture de stock

Rejoignez notre communauté
#gardencenter.ch